Livraison Gratuite Dès 50 euros d'achats

Prendre de l’huile de CBD pendant la grossesse, est-ce sans risque ?

|

CBD et grossesse

La grossesse est une période où les femmes enceintes font particulièrement attention à leur alimentation et aux compléments alimentaires qu’elles prennent. Il n’est donc pas surprenant que l’on nous demande souvent s’il est possible de prendre de l’huile de CBD pendant la grossesse. 

L’huile de CBD est un complément alimentaire qui contient du cannabidiol (CBD), une molécule naturelle présente dans le chanvre. Le chanvre est une variante de la famille du cannabis sativa, et c’est la raison pour laquelle il existe de nombreux doutes quant à la possibilité de prendre de l’huile de CBD pendant la grossesse.

Danger du cannabis pendant la grossesse

La différence entre la classification du chanvre et du cannabis réside dans les quantités de THC (tétrahydrocannabinol) qu’ils contiennent tous deux. En fait, selon la loi, le chanvre doit contenir moins de 0,2 % de THC. Le THC est le composé du cannabis responsable de l’euphorie associée au cannabis récréatif. Si un plant de cannabis contient plus de 0,2 % de THC, ce n’est plus du chanvre et il est classé comme une drogue ou une substance contrôlée. 

Le THC traversant la barrière hémato-encéphalique, les scientifiques pensent que des taux élevés de THC peuvent avoir un effet néfaste sur le développement du cerveau des fœtus. En fait, une méta-analyse a conclu que l’exposition au THC pendant la grossesse pouvait entraîner un faible poids à la naissance et une plus grande probabilité d’admission dans une unité néonatale. Cependant, une autre étude n’a noté aucun changement significatif chez les bébés de mères ayant consommé du THC pendant leur grossesse. Il est donc juste de dire que le jury n’a pas encore tranché et que des recherches supplémentaires doivent être menées.

L’huile de CBD et la grossesse

Contrairement au THC, le cannabidiol ne provoque aucun effet intoxicant car il n’active pas les mêmes récepteurs dans le cerveau et le système nerveux central. 

Mais avec son lien avec le cannabis, de nombreuses femmes se posent encore la question : “Est-il sûr de prendre de l’huile de CBD pendant la grossesse ?”

Malheureusement, il existe très peu d’études examinant la sécurité du CBD et de la grossesse. Et le fait que le CBD se trouve dans le cannabis sativa, signifie que la plupart des médecins déconseilleront aux femmes enceintes de prendre de l’huile de CBD. 

La grossesse est une période où tous les professionnels de la santé optent pour la prudence, en évitant toute possibilité qu’une action qu’ils entreprennent puisse nuire à la mère ou au fœtus. Cela ne concerne pas seulement les médicaments prescrits par un médecin, mais aussi les massages prodigués à une femme enceinte au cours de son premier trimestre.

Il est donc parfaitement normal qu’un médecin hésite à recommander à une femme enceinte de prendre un composé, naturel ou non, qui n’a pas été suffisamment testé sur une grande partie de la population. En effet, la Food Standards Agency a déconseillé aux femmes enceintes d’utiliser le CBD en raison des résultats toxicologiques d’études utilisant de fortes doses de CBD purifié chez des enfants épileptiques. 

Cela dit, le CBD présente un bilan de sécurité généralement bon, l’Organisation mondiale de la santé déclarant que le CBD a des effets secondaires mineures et ne présente aucun risque d’overdose

L’huile de CBD et l’allaitement

Qu’en est-il de la prise d’huile de CBD pendant l’allaitement ? Faut-il faire preuve de la même prudence ? 

Une fois de plus, il n’existe pratiquement aucune étude permettant de déterminer si l’huile de CBD et l’allaitement sont dangereux pour le bébé. Il est vrai que les composés du cannabis et du chanvre peuvent être transmis à un bébé par le lait maternel, mais de la même manière que la caféine d’une tasse de café ou l’alcool d’un verre de vin. 

femme-allaite

Il est également vrai que des composés spéciaux semblables au cannabis, fabriqués par l’organisme et appelés endocannabinoïdes, sont présents dans le lait maternel. Les endocannabinoïdes, ainsi que des récepteurs spéciaux dans le cerveau, le système nerveux et le système immunitaire, constituent un vaste réseau de communication dans l’organisme appelé système endocannabinoïde (SEC). 

Le SCE est connu pour réguler l’appétit, la reproduction, le stress, le système immunitaire, la douleur, la mémoire et l’humeur. Les scientifiques savent que chez le fœtus, le système endocannabinoïde se développe juste avant la 14e semaine de gestation. Ils savent également que le SCE est directement impliqué dans le développement du fœtus et qu’il joue un rôle important en favorisant l’appétit des nouveau-nés.

Les cannabinoïdes, comme le THC et le CBD, interagissent avec le système endocannabinoïde de l’organisme, mais on n’en sait pas encore assez sur ce qui se passe pendant la grossesse ou après la naissance d’un enfant lorsqu’ils sont consommés. 

Par conséquent, jusqu’à ce que des recherches plus approfondies soient menées, le choix de prendre de l’huile de CBD est un choix personnel pour chaque femme enceinte ou allaitante. Les récits anecdotiques ne suggèrent aucun effet néfaste, mais en fin de compte, nous ne disposons pas des données nécessaires pour en être sûrs.

Si vous êtes enceinte et envisagez de prendre de l’huile de CBD, ou si vous avez pris de l’huile de CBD pour votre propre santé et que vous découvrez maintenant que vous êtes enceinte, pourquoi ne pas avoir une discussion franche avec votre sage-femme ou votre médecin.

Articles sur des sujets similaires :

Laisser un commentaire