Livraison Gratuite Dès 50 euros d'achats

L’huile de CBD et le sevrage tabagique

|

Nous voici en novembre 2021 ! A l’occasion du mois sans tabac, nous souhaitons faire le point sur le potentiel du CBD dans le sevrage tabagique et nicotinique. Arrêt du tabac et CBD, on vous explique !

Fumer est une habitude qui procure une brève satisfaction mais qui empoisonne le corps et le pousse à la dépendance. De nombreuses personnes sont dépendantes des cigarettes. Le chemin vers cette dépendance est court et rapide, et s’en sortir est un grand défi pour de nombreux fumeurs. Bien qu’il existe de nombreuses aides telles que l’hypnose, des milliers de livres, des séminaires, des groupes. des patchs et même de nombreux remèdes qui font l’objet d’une forte publicité, dans la plupart des cas, tous ces outils n’apportent que peu ou pas de succès. Seuls les fournisseurs y gagnent quelque chose, car ils sont très bien payés pour leurs méthodes et leurs remèdes. Entre-temps, on a découvert que ce n’est pas nécessairement la dépendance physique qui rend le sevrage si difficile, mais plutôt l’aspect psychologique. C’est pourquoi l’huile de CBD est de plus en plus au centre de la lutte contre le tabagisme.

Fumer, une addiction très répandu

La consommation de tabac est encore très répandue aujourd’hui, même si les risques sont souvent soulignés. Fumer n’est pas seulement nuisible à la santé, mais coûte aussi beaucoup d’argent. Le problème du tabagisme n’est pas seulement le fait qu’il crée une dépendance physique, mais aussi une dépendance psychologique. Même lorsque le sevrage de la nicotine est terminé, de nombreux fumeurs recommencent rapidement à fumer en raison de facteurs psychologiques. Souvent, ce sont des situations stressantes ou l’ennui qui poussent les personnes concernées à reprendre la cigarette.

La nicotine crée une double dépendance. D’une part, il y a la composante psychologique qui se manifeste dans le rituel du tabagisme. Le mouvement typique avec lequel la cigarette dans la main est amenée à la bouche est une habitude qui a généralement été entraînée pendant de nombreuses années. Cela stimule le centre de récompense dans le cerveau. D’autre part, il y a aussi la composante physique. Ici, c’est la nicotine elle-même qui joue le rôle décisif. La nicotine commence à faire effet dans le corps en quelques secondes seulement. Cependant, aussi rapidement que l’effet se fait sentir, le taux de nicotine dans le corps diminue à nouveau. Des symptômes de sevrage apparaissent et la prochaine cigarette est nécessaire.

Malheureusement, la nicotine a une influence sur de nombreux processus dans le corps et aussi dans le cerveau. Il a la propriété de se lier à la zone du cerveau où naissent les sentiments positifs. Mais ce n’est pas tout, la nicotine augmente également les niveaux de dopamine. Ainsi, le corps s’habitue de plus en plus à la nicotine. Dans le même temps, des récepteurs nicotiniques se forment, qui exigent un apport constant de nicotine. En outre, le corps réclame des quantités de nicotine de plus en plus importantes. Ce n’est qu’à cette condition que l’effet désiré sera atteint et que les symptômes de sevrage ne se produiront pas. Mais la nicotine a un autre effet sur le cerveau. Cette substance stimule la zone du cerveau qui est responsable de l’apprentissage, le cortex préfrontal du cerveau. Cela signifie que le tabagisme s’ancre dans certaines situations et habitudes. C’est pourquoi de nombreuses personnes ont toujours besoin d’une cigarette avec leur tasse de café du matin. Beaucoup ont également besoin de fumer une cigarette après chaque repas. C’est ainsi que se développe la dépendance psychologique. C’est précisément cette dépendance psychologique qui rend l’arrêt du tabac si particulièrement difficile.

Huile de CBD et sevrage tabagique – le cannabidiol pourrait aider

Certaines études se sont penchées sur l’effet possible du CBD sur la dépendance. Ces études donnent l’espoir que le CBD pourrait réellement aider à l’arrêt du tabac. Les études ont montré que le CBD est lié au système endocannabinoïde de l’organisme et qu’il peut produire certains effets en interagissant avec ce système. Dans le cas de la dépendance, on pense que le CBD peut être responsable de certains changements dans les domaines de la mémoire et du souvenir. Ce sont ces mêmes zones du cerveau qui rendent le sevrage tabagique si difficile et qui font que les gens continuent à vouloir fumer. Les chercheurs pensent que le CBD pourrait aider à effacer le souvenir de ce que l’on ressent en fumant une cigarette. Cela pourrait être une excellente occasion pour les malades de se libérer enfin de la nicotine. L’huile de CBD pour le sevrage tabagique a déjà fonctionné pour de nombreux fumeurs, comme en témoignent de nombreuses personnes.

D’anciens fumeurs qui ont vraiment essayé toute la gamme de méthodes et de remèdes disponibles sur le marché aujourd’hui ont pu arrêter de fumer en prenant du CBD. Il est également important de noter que la plupart des témoignages parlent du fait que la tentation de reprendre une cigarette n’est plus aussi forte. Le CBD peut permettre de réduire le manque et ses symptômes efficacement. Les utilisateurs d’huile de CBD pour le sevrage tabagique continuent cependant dans la plupart des cas à utiliser l’huile de CBD après avoir arrêté de fumer, afin de stabiliser le succès. Il s’agit certainement d’une lueur d’espoir pour de nombreuses personnes qui ne parviennent tout simplement pas à vivre sans nicotine.

Fumer – un risque sanitaire évitable

Il existe de nombreuses maladies terribles dans le monde, et les personnes touchées ne les ont certainement pas choisies. Ils doivent souvent vivre avec les symptômes ou subir des traitements lourds. Il est donc vraiment difficile de comprendre pourquoi tant de personnes continuent de fumer et s’exposent ainsi au risque de souffrir de maladies graves. Fumer est vraiment un risque sanitaire évitable. De nombreuses maladies peuvent être attribuées au tabagisme, et pour d’autres, il contribue à les aggraver ou à retarder la guérison. Le tabagisme est désormais en tête de la liste des facteurs de risque potentiels dans les pays industrialisés riches. Elle n’y est pas seule, mais a pour compagnie l’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète et la sédentarité.

Les dangers et les conséquences du tabagisme

Les cigarettes ont l’air si discrètes, mais elles ont littéralement du punch. En fumant, le fumeur inhale plus de 4 000 substances chimiques. Différents types de fumée sont formés lorsque le tabac brûle. Lorsque la cigarette est tirée, le principal courant de fumée pénètre dans la cavité buccale, bien sûr, mais aussi dans les cavités nasales et pharyngées. Il se déplace vers les poumons, où il est ensuite absorbé par les alvéoles. Les substances toxiques se fixent pratiquement sur ces alvéoles. Outre la fumée principale, il existe également une fumée secondaire. Les particules toxiques contenues dans cette fumée sont particulièrement petites. Ils adhèrent également aux alvéoles des poumons. Ce qui est fatal, en revanche, c’est qu’ils mettent en danger non seulement le fumeur lui-même, mais aussi les personnes qui se trouvent à proximité des fumeurs ou dans la même pièce qu’eux. Jusqu’à présent, il a été établi que la fumée de cigarette contient non seulement de nombreux agents cancérigènes, mais aussi d’autres toxines et des radicaux libres. Plus de 90 substances cancérigènes ont déjà été identifiées dans la fumée de cigarette. Toutes ces substances contribuent à nuire à la santé. Si ces substances nocives sont ajoutées en permanence à l’organisme, il y a généralement des conséquences sur la santé. Cela peut aller des déficiences fonctionnelles, qui passent souvent inaperçues, aux crises cardiaques. Bien entendu, le risque de cancer est aussi particulièrement élevé chez les fumeurs.

Comment la fumée du tabac affecte le corps

La fumée du tabac contient des substances toxiques, c’est un fait. Ceux-ci n’endommagent pas seulement les poumons, mais presque tous les organes du corps. Mais même l’information génétique n’est pas à l’abri de ces substances. Les personnes qui fument régulièrement augmentent automatiquement le risque de maladies de toutes sortes, dont certaines peuvent réduire considérablement la qualité de vie. Le tabagisme est associé à diverses maladies. Il s’agit non seulement des maladies respiratoires et cardiovasculaires, mais aussi des maladies dentaires. En outre, le tabagisme provoque un vieillissement prématuré de la peau, ce qui intéressera particulièrement les fumeuses. Le tabagisme peut également avoir une influence sur la planification familiale, car il peut entraîner des restrictions dans la sexualité ; des réductions de la fertilité peuvent également se produire.

Le sevrage tabagique avec l’aide du CBD

Le CBD fait l’objet de recherches depuis quelques années déjà, car cet ingrédient actif aurait de nombreux effets bénéfiques pour la santé.Le CBD est considéré par les chercheurs comme ayant un grand potentiel en ce qui concerne son effet sur diverses maladies. Des recherches particulièrement intensives sont actuellement menées dans le domaine du soulagement de la douleur, mais aussi en ce qui concerne l’effet de l’huile de CBD sur le sommeil, l’épilepsie et autres pathologies, de nombreuses études sont actuellement menées. Certains résultats prometteurs laissent déjà espérer que l’huile de CBD pourrait avoir un effet positif sur de nombreuses maladies. Malheureusement, il y a très peu d’effets scientifiquement prouvés à ce jour, mais les chercheurs sont déjà sur la piste de la résolution de l’énigme entourant l’huile de CBD. Il a été prouvé que le CBD inhibe l’effet de récompense dans le corps, qui est lié à une certaine substance. Si les fumeurs se récompensent ensuite avec une cigarette, moins de substances telles que la dopamine sont libérées. L’habitude gestuelle de la cigarette peut aussi être apaiser par la vaporisation de e liquide CBD à l’aide d’un vaporisateur adéquat ou une cigarette électronique.

Études sur le CBD pour le sevrage tabagique

En 2013, une étude préliminaire a été réalisée et c’est grâce à elle que l’huile de CBD fait désormais l’objet d’une attention particulière pour le sevrage tabagique. Depuis que cette idée est apparue, de nombreuses recherches ont été menées sur le système endocannabinoïde et les liens entre le CBD et le système endocannabinoïde deviennent plus clairs. Les résultats de l’étude de 2013 sont très prometteurs.

Il s’agissait d’une étude par placebo, menée à l’Université de Londres. L’objectif était d’évaluer si le CBD pourrait réellement être efficace pour traiter la dépendance à la nicotine. Vingt-quatre fumeurs ont participé à l’étude. 12 des participants ont reçu un inhalateur de CBD, les 12 autres n’ont reçu qu’un placebo. Les fumeurs ont été invités à utiliser l’inhalateur pendant une semaine chaque fois que l’envie de fumer se faisait sentir. Pendant cette période, tous les participants ont été évalués sur la fréquence de leur consommation de tabac. Aucune différence n’a été constatée dans le groupe placebo par rapport au comportement avant l’étude, mais elle a été différente dans le groupe CBD. Dans ce cas, on a constaté une diminution du nombre de cigarettes potentielles jusqu’à 40 %. Lors du suivi, il a également été constaté que cet effet pouvait être maintenu dans une certaine mesure. Bien que cela ne signifie pas qu’il est clair que l’huile de CBD a un effet positif sur le sevrage tabagique, car la période de temps était trop courte et le nombre de personnes testées trop faible, l’étude a néanmoins assuré que des investigations supplémentaires seraient menées.

Quelques années plus tard, en 2018 pour être précis, une autre étude a été menée à Londres, mais avec une approche différente. Dans cette étude, l’objectif était d’essayer d’interrompre le comportement bien ancré des fumeurs, ou leur biais d’attention. Le biais d’attention est une réaction du corps. Dans ce cas, après que le corps a reçu certains stimuli déclencheurs, différentes actions sont liées entre elles. Il s’agit encore une fois d’actions comme la fameuse cigarette au café. Chaque fois que le fumeur veut prendre un café, le cerveau demande automatiquement une cigarette parce que les deux actions ont été liées. Dans cette étude, les sujets ont reçu une dose relativement élevée de CBD, tandis que le groupe témoin a reçu un placebo. Immédiatement après, les sujets ont été exposés à des stimuli déclencheurs de tabac sous forme d’images. Il n’y a eu aucun changement dans le groupe placebo, l’envie de fumer est restée la même. En revanche, le groupe qui avait reçu du CBD a ressenti une moindre envie de fumer après avoir visionné les images. Les résultats de cette étude suggèrent que le CBD pourrait réellement avoir un effet sur les processus neurocognitifs du cerveau qui sont liés à la nicotine. Il est donc tout à fait possible que l’huile de CBD puisse être utilisée pour le sevrage tabagique et donner de bons résultats.

Huile de CBD, d’une dépendance à l’autre ?

De nombreux fumeurs sont sceptiques quant à l’huile de CBD. La plupart des gens savent que le CBD est un ingrédient actif provenant de la plante de chanvre, qui est également la source du plus connu THC. Comme tout le monde le sait, le THC crée une dépendance. Il s’agit d’un cannabinoïde psychoactif qui non seulement déclenche un état d’intoxication, mais peut également entraîner une dépendance. Ce n’est pas le cas avec le CBD. Bien que le CBD soit également un cannabinoïde, il n’a pas d’effet intoxicant et ne crée donc pas de dépendance. Les fumeurs qui souhaitent soutenir un sevrage tabagique avec du CBD ne doivent pas craindre de troquer leur dépendance à la nicotine contre une dépendance à la drogue. Il est vrai que l’huile de CBD peut contenir une très petite quantité de THC, mais cela n’est pas suffisant pour obtenir un effet intoxicant, même en prenant plusieurs litres d’huile de CBD. La teneur en THC de l’huile de CBD, qui est vendue librement en Allemagne et peut également être consommée légalement, ne doit pas dépasser 0,2 %. Dans de nombreux produits à base de CBD, la proportion est beaucoup plus faible. L’huile de CBD est donc considérée comme sûre, elle ne crée pas de dépendance et n’a pas d’effet intoxicant. En outre, aucun effet secondaire n’a été signalé jusqu’à présent à des doses normales. Cependant, il est important que les fumeurs qui souhaitent essayer l’huile de CBD comme mesure de soutien mais qui prennent régulièrement des médicaments discutent d’abord de la prise d’huile de CBD avec leur médecin, car il peut y avoir des interactions.

Dosage et prise de l’huile de CBD pour le sevrage tabagique

Tout fumeur se pose sûrement la question : comment prendre de l’huile de CBD et à quelle dose ? La première question trouve rapidement une réponse : l’huile de CBD fonctionne mieux si elle est placée sous la langue goutte à goutte à l’aide de la pipette. Il est préférable de le laisser agir pendant une courte période afin que le CBD puisse être absorbé par la muqueuse de la bouche et passer directement dans le sang. Ceux qui n’aiment pas le goût plutôt acidulé de l’huile de CBD peuvent également ajouter les gouttes aux aliments et aux boissons ou utiliser des capsules de CBD. Dans les deux cas, cependant, il faut plus de temps pour qu’un effet se produise.

La question du dosage correct est un peu plus difficile, car il n’existe pas de recommandation de dosage valable pour tous. Le dosage individuel ne peut être déterminé que par essais et erreurs. Voici comment cela fonctionne :

Au cours de la première semaine, deux gouttes d’huile de CBD sont prises chaque jour. Si l’effet désiré ne s’est pas encore produit après une semaine, la dose quotidienne est augmentée de deux gouttes. On procède ainsi jusqu’à ce que l’effet désiré se produise et que le dosage individuel soit trouvé.

En aucun cas vous ne devez commencer tout de suite avec une dose importante d’huile de CBD. Le corps a besoin de temps pour s’habituer à l’huile de CBD, et ce temps doit être accordé.

L’huile de CBD – une aide pour sortir de la dépendance à la nicotine

De nombreux mythes entourent l’huile de CBD. Beaucoup sont absurdes et simplement inventées, d’autres déclarations sont basées sur des rapports d’expérience. Les résultats de certaines études prouvent même que l’huile de CBD peut avoir des effets différents sur différentes maladies. Néanmoins, les attentes ne doivent pas être trop élevées. L’huile de CBD n’est pas un remède miracle ni un médicament. Il est possible que les utilisateurs ressentent un effet très rapidement, mais il est également possible que certains utilisateurs ne remarquent rien du tout. Cependant, comme il n’y a pas d’effets secondaires connus, rien ne vous empêche de l’essayer. Ceux qui veulent vraiment se débarrasser de la dépendance à la nicotine devraient donner une chance à cette aide possible qu’est l’huile de CBD.

Laisser un commentaire