Livraison Gratuite Dès 50 euros d'achats

Définition CBD – Qu’est ce que le CBD ?

Vous avez peut-être envisagé de prendre du cannabidiol (CBD) pour voir s’il soulage les symptômes de la douleur chronique, de l’anxiété ou d’un autre maux. Mais la lecture et la compréhension des étiquettes des produits à base de CBD peut être complexe, surtout si vous ne connaissez pas le CBD. Voici donc un lexique détaillé sur les différents termes relatifs au cannabidiol.

Le cannabis c’est quoi ?

Le chanvre est une plante originaire de l’équateur appelé cannabis en latin. Elle est cultivée depuis 6000 ans par l’homme principalement pour fabriquer du textile. Le cannabis est connu principalement de nos jours pour ses propriétés psychotropes utilisées à des fins récréatives autour du globe. On appelle Marijuana, le cannabis psychoactif contenant du THC (=tétrahydrocannabinol) en quantité significative. Le tétrahydrocannabinol et les autres cannabinoïdes sont présents partout sur la plante de cannabis mais ils se concentrent en grande densité dans les trichomes présents sur les feuilles et les fleurs. Ces trichomes compactés servent à la confection du célèbre haschich aka la résine de cannabis.

Que contient le cannabis ?

Un plant de cannabis renferme pas moins de 400 composés organiques dont des terpènes, les flavonoïdes et les phytocannabinoïdes .

Les terpènes c’est quoi ?

Responsables de l’odeur et des saveurs de la plante, les terpènes sont des molécules aromatiques que l’on retrouve dans de nombreuses plantes dont le cannabis. Les différents terpènes offrent des arômes et des parfums variés propre à chaque variété de cannabis.

Les terpènes ne provoquent pas d’effets psychoactifs, le plus connus sont le myrcène, le caryophyllène ou encore le limonène.

Qu’est-ce qu’un cannabinoïde ?

Les cannabinoïdes sont des molécules présentent dans l’organisme humain permettant de réguler notre système endocannabinoïdes. Mais ils existent aussi dans certaines plantes comme le cannabis, on parle alors de phytocannabinoïdes. Le THC et le CBD sont les deux phyto cannabinoïdes du cannabis les plus connus, réputés respectivement  pour leurs propriétés psychoactives et pharmaceutiques. Pourtant le cannabis possède plusieurs dizaines de cannabinoïdes naturelles.

Qu’est ce que le cannabidiol ou CBD ?

Le cannabidiol, abrégé CBD, est un phytocannabinoïde du cannabis dont la formule chimique s’ecrit ” 2-[(1R,6R)-6-isopropényl-3-méthylcyclohex-2-én-1-yl]-5-pentylbenzène-1,3-diol “.

Le CBD a la capacité de se fixer sur les récepteurs du système endocannabinoïde humain et de potentiellement réguler l’inflammation, la douleur, les niveaux de stress ou encore la sécrétion de mélatonine. Son spectre d’effet est encore flou mais il pourrait également avoir un impact sur les niveaux de sérotonines et d’hormones du stress comme le cortisol et l’ocytocine.

Le cannabidiol est lipophile et liposoluble, il se dissout ainsi dans les corps gras et non dans l’eau c’est pour cette raison que l’huile de CBD utilise une base d’huile végétale pour la dissolution du cannabidiol.

CBD et THC, quelle différence ?

Si le THC et le CBD sont deux cannabinoïdes de la plante de cannabis, leurs propriétés chimiques ne sont pas identiques et ils agissent ainsi différemment sur l’organisme humain.

Ces deux cannabinoïdes – CBD et THC – se connectent tous deux sur les récepteurs CB1 et CB2 pour libérer leurs effets respectifs. Le THC est psychoactif et est associé au “high” provoqué par la consommation de marijuana, mais le CBD ne provoque pas cette sensation, on suppose qu’il permet de réguler l’équilibre du système endocannabinoïde et de réduire ainsi les niveaux de stress et de douleurs.

Le THC c’est quoi ?

Le THC (=tétrahydrocannabinol) est généralement utilisé à des fins récréatives car il provoque un effet psychoactif associant sensation d’euphorie et de détente comme l’ébriété .

Le THC entraîne la libération de dopamine dans le cerveau vers les neurones dopaminergiques de l’aire tegmentale ventrale (ATV), procurant instantanément du plaisir. Le dérèglement hormonal du système de récompenses peut à long terme être responsable d’une addiction psychologique, mais aussi de symptôme de dépression et d’absence de volonté.

A court terme, le  THC peut provoquer confusion, fatigue, capacité réduite à se souvenir, se concentrer, prêter attention mais aussi de l’anxiété, de la peur ou de la panique et une capacité réduite à réagir rapidement.

Mais le THC consommé pendant une longue période peut aussi être responsable de paranoïa, des délires et d’hallucinations ou encore de maladies et d’infections du système respiratoire.

Et le CBD ?

Le rapport de l’OMS sur le CBD prouve son innocuité, son absence d’effets psychoactif, de potentiel addictif et d’effets secondaires graves. 

Les effets pharmacologiques du CBD sont nombreux et les études et les témoignages se multiplient et mettent en avant l’action anxiolytique et anti-inflammatoire du cannabidiol.

Des médicaments contiennent déjà la molecule, c’est notamment le cas de l’Epidiolex, un traitement contre les types d’épilespies rares, et du Sativex, un médicament anti spasmodique pour apaiser les symptomes de la sclerose en plaque.

Le système endocannabinoïde c’est quoi ?

Saviez-vous que le corps humain produit ses propres cannabinoïdes endogènes ?

Le système endocannabinoïde est présent chez de nombreuses espèces dont l’être humain et permet de réguler certaines fonctions de l’organisme grâce à un ensemble de médiateurs et de récepteurs.

L’anandamide (= N-arachidonoylethanolamide) par exemple est un neuromédiateur produit par notre organisme, c’est un cannabinoïde proche du CBD capable de se fixer sur les récepteurs de notre système endocannabinoïde ou ECS, pour interagir avec lui. L’ECS, ses récepteurs et ses médiateurs interviennent comme neuromédiateur ou neuromodulateur dans de nombreux processus cérébraux comme le sommeil, la douleur (rhombencéphale), le plaisir et même la mémoire en agissant sur l’hippocampe !

En effet, des récepteurs CBD 1 sont localisés un peu partout dans notre cerveau et dans l’ensemble du système nerveux central attestant de l’importance des endocannabinoïdes dans le bon déroulement de nombreux processus cérébraux. Les récepteurs CB2 sont quant à eux situés dans le système immunitaire.

Ce sont sur ces deux types de récepteurs que le CBD s’amarre pour libérer ses bienfaits dans l’organisme.

Comment est fabriqué le CBD ?

Même si d’autres plantes contiennent du CBD, la très grande majorité de la production mondiale est obtenue à partir de plants de variétés de cannabis Sativa L, sélectionnés pour leur forte teneur en CBD et faible en THC. Les Indicas ayant généralement des taux plus élevés en THC.

Les semences de cannabis autorisées pour l’ensemencement et la culture sont inscrites au catalogue européen des variétés autorisées depuis 2013. Cf. article 32.6 bis du règlement européen (CE) no 1307/2013.

Depuis 2022, la culture est légalement permise en France, mais des règles strictes encadrent la pratique et doivent être respectées pour cultiver du CBD en France sans infraction.

Une fois arrivé à maturité, la plante de cannabis femelle non pollinisé produit des fleurs en grande quantité. Ces fleurs une fois récoltées et séchées sont vendues telles quelles ou servent à l’extraction du CBD et à la production d’huile de CBD ou de haschichs.

Le houblon aussi contient du CBD

Certains chercheurs ont constaté que le houblon et le chanvre étaient des plantes similaires dans bien des aspects. Ils ont donc vérifié la présence de CBD dans plusieurs variétés de houblons et ont finalement mis en évidence des quantités significatives du cannabinoïde cannabidiol dans l’Humulus Kriya, une variété cultivée en Inde. Certains chercheurs ont même réussi à créer du CBD à partir de levures en laboratoire. Cependant ces méthodes de production restent marginales et représentent – de 1% du CBD produit mondialement.

Comment est extrait le CBD ?

Le cannabidiol est lipophile, c’est-à-dire qu’il est soluble dans un corps gras qui est apolaire mais est hydrophobe et ne se dissout donc pas dans l’eau ou un quelconque solvant polaire.

Pour cette raison, l’extraction chimique du cannabidiol n’est pas possible avec de l’eau.

Pour remédier à cela, 3 méthodes sont utilisées pour extraire le CBD utilisants respectivement du CO² sous pression, de l’alcool ou de l’huile.

Le processus d’extraction au CO² est aujourd’hui le plus efficace avec une pureté maximum et une perte quasi nulle mais ce procédé reste plus cher.

Extraction au CO²

L’extraction au CO² aussi appelé extraction à froid consiste à mettre sous pression le dioxyde de carbone pour qu’il rentre dans un état supercritique. Il va ainsi dissoudre les cannabinoïdes, et les collecter. Il suffit ensuite de récupérer le CO² en le changeant de forme et de séparer les cannabinoïdes pour isoler le CBD grâce à une décarboxylation enzymatique.

L’avantage principal de cette technique d’extraction vierge à froid, repose dans sa capacité à recueillir la grande majorité des cannabinoïdes mais aussi des terpènes et des flavonoïdes qui participent à l’effet d’entourage,  sans chauffe et donc sans modification chimique.

Extraction de l’huile de CBD par chauffe

Un extrait huileux de CBD et d’autres cannabinoïdes peut être obtenu en chauffant la plante et en l’écrasant cependant ce processus ne permet pas une rentabilité suffisante. L’extrait nécessite d’être nettoyé également grâce à des processus de séparation.

Extraction du cannabidiol avec alcool

Cette technique peu coûteuse et facile à mettre en œuvre, s’apparente et s’inspire de la méthode d’extraction par solvant volatil utilisé dans la parfumerie pour obtenir l’essence d’une fleur. Les bourgeons ou fleurs de cannabis sont immergés dans l’éthanol qui peu à peu entraînent les molécules de la plante comme les cannabinoïdes, les terpènes et les flavonoïdes.

Le produit s’appelle l’absolu. L’alcool est ensuite évaporé pour ne garder que les cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes qu’il faudra ensuite séparer si besoin pour isoler le CBD.

Ce processus est cependant très lent et mal adapté à la production à grande échelle mais demeure efficace.

Chanvre vs marijuana

Le chanvre et la marijuana sont tous deux des plantes de cannabis. La différence est que les plantes de chanvre ne contiennent pas plus de 0,3 % de THC, alors que les plantes de marijuana en contiennent davantage. En France, le CBD est extrait de variétés de plantes de cannabis Sativa L autorisées en Europe. Ces variétés de chanvre sont riches en CBD et pauvres en THC.

Le CBD extrait du chanvre ne contient que des traces de THC, généralement insuffisantes pour provoquer un état d’euphorie ou apparaître dans un test de dépistage de drogues, bien que cela soit possible.

Sous quelle forme se présente le cannabidiol ?

Le CBD ou cannabidiol existe dans le commerce sous de nombreuses formes différentes.

  • Fleurs

Les fleurs de CBD sont tout simplement prélevées sur les têtes de la plante de chanvre femelle non pollinisé de variété de cannabis Sativa L, une fois arrivée à maturité. Aussi appelé herbe, beuh ou weed CBD, les fleurs ainsi obtenues sont séchées avant d’être commercialisées. La production est autorisée en France depuis début 2022. Les fleurs entre dans la composition des infusions CBD comprenants les thés et les tisanes au CBD.

Le cannabidiol sous forme d’huile représente plus de la moitié du marché des produits à base de CBD en France. Facile d’utilisation, la consommation quotidienne ou occasionnelle de quelques gouttes de CBD par voie sublinguale permet de réduire les douleurs, le stress, et d’améliorer la qualité du sommeil. Il suffit de déposer quelques gouttes sous la langue et de laisser le cannabidiol passer dans le sang par voie perlinguale. L’avantage principal d’une huile CBD repose dans sa rapidité d’action et son efficacité en comparaison aux autres produits ingérés par voie digestive. La vaporisation de résine ou de fleurs permet également une action rapide par voies respiratoires mais demeure plus nocif que boire une huile cbd.

Le haschich CBD est un produit à forte teneur en CBD qui permet de profiter des effets puissants du CBD la plupart du temps par vaporisation, dabbing ou en l’utilisant dans des recettes de cuisine.

  • Capsules

Les capsules ont une biodisponibilité faible (environ 20%) car elles sont ingérés par le système digestif, il faut donc des quantités nettement plus importantes de CBD pour en ressentir les effets.

  • Soins et produits bien-être pour la peau

Le cannabidiol est également utilisé localement en usage externe. Son potentiel régénérateur, anti-inflammatoire et apaisant pour l’épiderme lui valent d’être couramment utilisé dans des crèmes, des huiles de massages et des soins pour la peau. Baumes, gels, shampoings, rolls-ons chauffants, crèmes pour l’eczéma ou pour le psoriasis, de nombreux produits de beauté mais aussi des dispositifs médicaux de types 1 contiennent maintenant du CBD.  Il est aussi possible d’incorporer quelques gouttes d’huile de CBD dans une crème hydratante classique.

Quelle dose de CBD ?

La posologie du CBD n’est pas universel et chacun doit ainsi trouver la quantité de CBD qui lui convient en fonction de ses besoins. Chaque individu réagit différemment, pour cette raison il est recommandé de commencer par des doses réduites de CBD, 2 à 3 gouttes par jour d’une huile de CBD faiblement concentrée (10% par exemple). Pour avoir une idée de la concentration et de la quantité de CBD qui pourrait vous convenir, vous pouvez consulter notre calculateur de dosage pour huile de CBD.

Le CBD est-il un médicament en France ?

Non, le CBD n’est en aucun cas classé comme médicament en France. Si il entre dans la composition de médicaments sous prescription comme le Sativex et L’Epidiolex, les produits au CBD vendus dans des boutiques, en pharmacie ou dans la grande distribution sont considérés communément comme étant des compléments alimentaires.

De plus, le CBD ne soigne pas, il permet de réduire certains symptômes comme la douleur et l’anxiété, associés à diverses pathologies.

Le CBD ne possède pas d’indications médicales car il n’est pas considéré comme médicament.

Si de nombreuses études et expériences à l’international révèlent le potentiel pharmacologique du cannabidiol sur des pathologies et maux précis, le CBD n’a pas le statut de médicament en France.

La commercialisation d’un médicament nécessite la soumission d’un dossier d’autorisation de mise sur le marché ou AMM. L’AMM est présenté par le laboratoire pharmaceutique au ministère de la santé, ou aux autorités européennes et regroupe les résultats des études et tests précliniques de la molécule sur les animaux par exemple.

Concernant le cannabidiol, plusieurs expérimentations scientifiques prouvent les effets de la molécule sur la douleur, l’anxiété, l’inflammation, l’arthrose et la dépression. Mais jusqu’à ce jour, seuls deux médicaments contenant du CBD sont commercialisables en France, le Sativex et l’Epidiolex.

Source : 

  • ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2503660/
  • ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7176325/
  • ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18924447/
  • ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24923339/
  • ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4604171/
  • ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31897700
  • ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32210795/

CBD, est-ce une drogue ?

Non, non et encore non, le CBD n’est pas une drogue ! Son cousin le THC (=delta-9-tétrahydrocannibinol), oui mais le CBD (=cannabidiol) ne provoque aucun effet psychoactif chez l’Homme. Le cannabis est communément considéré comme étant systématiquement un stupéfiant pourtant ce n’est pas nécessairement le cas. Ainsi, le cannabis est une drogue uniquement si son taux de THC, la molécule psychotrope qu’il contient, est supérieur à 0,3 %.

Un produit au CBD contenant moins de 0,3 % de THC n’est donc pas une drogue en Europe. La législation française est en alignement avec la cours européenne de justice. Les positions de la Mildeca et de l’OMS corroborent le statut légal et non stupéfiant du cannabidiol.

Le CBD, un dopant pour les sportifs ?

Non, depuis 2018 aucune sanction n’est possible pour la prise de CBD par les sportifs.

Avant 2018, la consommation de cannabidiol pouvait être fatale avant un contrôle anti-dopage. Mais la liste des substances non-autorisées à évolué depuis en France, avec un décret datant du 27 décembre 2018. L’article S8 de ce dernier exclut le cannabidiol de la liste des substances dopantes interdites dans la pratique du sport de compétition.

La publication de ce décret n° 2018-1283 fait suite aux recommandations de l’AMA, l’agence mondiale antidopage.

Pour faire simple, oui, la vente de CBD est légal en ligne et vous pouvez donc librement passer commande sans vous soucier d’un quelconque risque de poursuite juridique.

Certains produits comme la drogue et les médicaments sont soumis à une interdiction de commercialisation en ligne mais ce n’est pas le cas des produits au CBD. Le CBD est légal en 2022 en France et sa vente est encadrée par plusieurs décrets.

Comment agit le CBD (cannabidiol) ?

Les recherches sur le cannabidiol manquent encore pourtant sa réputation et les avis des milliers de clients qui le consomme mettent en avant ses très nombreux bienfaits.

Il a été démontré que la molécule de CBD interagit avec les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde humain. Ces récepteurs CB1 et CB2 sont notamment présents dans les systèmes immunitaires et nerveux de l’homme. Ce système physiologique régule l’homéostasie de certains messagers chimiques impliqués dans le ressentis de la douleur ou encore dans la réaction inflammatoire.

Ce sont les cannabinoïdes endogènes produits par notre organisme qui se fixent communément sur les récepteurs de type 1 et 2 pour envoyer des signaux chimiques.

La science à permis de mettre en évidence la présence de deux endocannabinoïdes, le neurotransmetteur AEA, l’anandamide ou N-arachidonoylethanolamide ou encore le 2-Arachidonoylglycérol ou 2-AG. Tous deux participent à ce processus biochimique endogène.

Le système endocannabinoïde ne se résument pas aux récepteurs CB1 et CB2  puisque d’autres récepteurs réceptifs aux endorphines ont été isolés et identifiés notamment, μ, δ, et 5-HT1A.

L’affinité entre le cannabinoïde CBD et le système endocannabinoïde de l’homme explique en partie l’action thérapeutique du cannabidiol et ses effets positifs sur la santé (relaxants, anti-convulsant, anti-douleurs, analgésique, anxiolytique, anti-inflammatoire, antispasmodique…). Les molécules déploient leurs potentiels après fixation sur les récepteurs chimiques de l’ECS.

Le cannabidiol entre dans la composition de deux médicaments commercialisables en France, le Sativex, indiqué dans le traitement des spasmes de la sclérose en plaques, et l’Epidiolex, prescrit pour certaines formes d’épilepsie.

Comment reconnaître un bon produit au CBD ?

Relativement peu encadrées, les produits au CBD disponibles à la vente varie fortement en qualité en fonction des fournisseurs et revendeurs.

Si certaines crèmes sont des dispositifs médicaux de classes 1, 99% des produits contenant du cannabidiol ne sont pas soumis à des contrôles strictes car ce ne sont pas des médicaments à usage thérapeutique.

Il est donc primordial de s’attarder sur le choix du fabricant et du distributeur.

Pour obtenir un extrait de CBD de qualité il faut d’abord une matière première au top.

Vérifier la provenance des plants de cannabis utilisés pour l’extraction du CBD, ainsi que les process de récolte et de culture. Sur les produits vous trouverez des informations relatives à l’origine des plantes, aux contrôles qualités, à la teneur en cannabidiol et autres cannabinoïdes, et les tests de conformité réalisés.

Comparez les différents produits, l’extraction au C02 supercritique, une culture biologique, et des taux élevées en cannabinoïdes (sauf THC) sont des gages de qualité.

Enfin, attention au revendeur. Trouvez un site de vente réputé sérieux qui publie régulièrement des articles de blog, vérifiez les avis en ligne, et choisissez vos produits avec soin.

Existe-t-il des contre-indications à la prise de CBD ?

Le principe de précaution, en attente de futurs études approfondies, dicte de déconseiller l’usage du CBD aux personnes vulnérables dont les enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes souffrant de maladies cardiaques.

En cas d’allergie nombreuses, effectuez un test en déposant une goutte d’huile de CBD sur votre peau pour vérifier l’absence de réaction allergique.

L’huile de CBD consommée en très grande quantité pourrait abîmer les reins, cependant si vous respectez les doses journalières conseillées, aucun risque.

Consultez l’avis d’un médecin si vous suivez un traitement pour une pathologie particulière, et notamment 

  • des troubles psychotiques
  • pathologie cardiaque
  • insuffisance rénale
  • dépression

Dans tous les cas, respectez les dosages conseillés et calculez sur la base de votre poids et de vos besoins. Commencez par des doses réduites. Le CBD n’est pas un médicament et n’a pas vocation à remplacer un traitement prescrit par un professionnel de santé.

Le CBD est-il capable de réduire la douleur chronique ?

Le système endocannabinoïde humain se révèle joué un rôle important dans le fonctionnement du ressentis de la douleur. Hors, le CBD interagit avec les récepteurs CB2 qui modulent le transfert de sérotonine, la molécule du bonheur, vers les récepteurs 5-HTA1 et TRPV1, qui jouent respectivement un rôle primordial dans le ressentis de l’anxiété et de la douleur.

Mais ce n’est pas tout ! Le CBD réagit aussi avec les récepteurs adenosines responsables de la modulation de l’activité inflammatoire. Une étude de 2008 mettait ainsi déjà en avant le potentiel de la molécule du cannabidiol dans la prise en charge des douleurs chroniques.

En 2015, la recherche confirme les propriétés sédatives et antalgiques du cannabinoïde CBD. Cette étude supervisée par l’OFSP, l’office fédéral de la santé publique de Suisse, souligne l’efficacité modérée du cannabidiol sur la gestion des douleurs chroniques.

D’autres études expérimentales sont nécessaires pour définir l’étendue du spectre des avantages du CBD et son champ d’action contre la douleur.

Source : ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2503660/

Le CBD a-t-il un effet positif sur le sommeil ?

Insomnies, anxiétés nocturnes, douleurs chroniques, les troubles du sommeil touchent une grande partie de la population mondiale. 

Nos vies urbaines ultra-connectées, nos agendas hyper-chargés et les informations anxiogènes diffusées dans les médias sont à l’origine de nombreuses pathologies silencieuses. L’anxiété ou stress, est un facteur clef dans la qualité du sommeil. Des niveaux d’hormones de stress trop élevés empêchent d’atteindre un sommeil profond et réparateur. Un sommeil irrégulier et perturbé peut avoir des conséquences néfastes sur le long terme et sérieusement impacter votre humeur et votre quotidien.

L’usage de somnifère est ainsi de plus en fréquent, mais ses prescriptions sont souvent synonyme d’effets secondaires indésirables. Les plantes ou la phytothérapie sont des alternatives naturelles mais parfois insuffisantes. Le CBD se présente comme une solution alternative plus douce pour endiguer les troubles du sommeil et passer de longues heures reposantes dans les bras de morphées.

Une étude de 2019 met en évidence l’amélioration de la qualité du sommeil chez 67% des cobayes humains ayant volontairement participé à l’expérience et consommé du CBD.

Source : ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4604171/

Quels sont les effets du CBD sur le stress ?

Les anxiolytiques classiques ont un fort pouvoir addictif dès les premières prises et exposent à un risque accru de dépendance. Pourtant, de plus en plus de personnes en proie à des syndromes anxieux (crises d’angoisse, troubles paniques) consomment des médicaments pour s’apaiser.

Ces molécules sont équivalentes à des drogues et nécessitent bien entendu une prescription médicale par un professionnel de santé.

Le CBD est-il une alternative efficace pour lutter contre l’angoisse chronique, les crises aiguës et paniques ? 

Les consommateurs témoignent de l’effet déstressant rapide conféré par la molécule naturelle issue du cannabis. Régulateur de l’humeur, le cannabidiol se fixe sur les récepteurs CB1Rs et 5-HT1A-Rs et remodèle les niveaux de cortisol et autres hormones du stress dans l’organisme.

Quand est-il de l’effet du CBD sur l’arthrose ?

Divers travaux de recherches mettent en exergue l’effet anti-arthrosique du cannabidiol. En agissant sur la douleur aiguë ou chronique et sur l’inflammation, le CBD réduit les symptômes et améliore le quotidien et la qualité de vie des patients souffrant d’arthrose. Les crèmes, baumes et huiles de massage à base de CBD permettent notamment de profiter localement des effets antalgique de la substance. 

Quels sont les bienfaits du CBD sur l’épiderme ?

L’effet du CBD sur la peau est prouvé par plusieurs études dermatologiques. Il est ainsi fréquemment utilisé en cosmétologie dans la confections de soins pour la peaux riches en vitamines et en acides gras insaturés.

Ses facultés réparatrices, revitalisantes, anti-inflammatoires et antalgiques lui valent d’entrer dans la composition de crèmes pour le psoriasis ou l’eczéma.

Source : ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/32121131

Quels effets le CBD peut avoir sur les chiens et les chats ?

Figurez-vous que les chiens et même les chats d’ailleurs, possèdent un système endocannabinoïde proche de celui de l’homme ! La présence de récepteur CB1 et CB2 similaires à l’humain permet au CBD d’agir également chez vos compagnons canins et félins !

Si aucun vétérinaire ne prescrit encore de médicament à base de cannabidiol, il existe déjà des produits spécifiquement conçus pour vos animaux de compagnie. En voiture, à nouvel an, à cause de feux d’artifices ou au quotidien, vos animaux de compagnies peuvent être stressés ou en proie à des douleurs passagères ou chroniques. Des compléments alimentaires au CBD sont commercialisés à cette intention pour garantir la sérénité de vos amis à poils courts ou longs.

Certains vétos recommandent l’usage de CBD pour animaux, demandez-leur conseils si vous avez des interrogations.

Comment choisir le meilleur CBD ?

Pour choisir le meilleur CBD il faut déjà identifié les raisons de votre achat ainsi que la concentration en CBD et le dosage idéal pour vous.

Quel type de produit choisir ?

Le choix du type de produit dépend essentiellement de vos préférences de consommation. Le produit le plus couramment utilisé est l’huile de CBD pour sa facilité d’ingestion et son efficacité rapide grâce à une absorption sous la langue à travers les fines muqueuses sublinguales. La vaporisation de fleurs, de cristaux ou de haschisch dans un vaporisateur CBD offre également des effets rapides, car la molécule active va passer à travers les poumons dans le réseau sanguin et être distribuée dans tout le corps. Les crèmes, baumes et soins de la peau sont préconisés pour soulager les pathologies épidermiques de surfaces mais aussi les douleurs aiguës et chroniques, arthrosiques et arthritiques localisées.

Enfin, les produits alimentaires et les thés et infusions au CBD sont plus lents à agir car ils sont ingurgités par voies digestives. Les tisanes permettent cependant de profiter des effets combinés de plantes médicinales aux bienfaits cumulés contre l’anxiété ou la douleur par exemple.

Pour vous aider à choisir votre mode de consommation, consultez notre article : “Comment consommer le CBD ?“.

Quelle teneur en CBD ?

Il n’y a pas de dosage thérapeutique CBD fixe et définie car il ne s’agit pas d’un médicament régulé. Le choix de la teneur en CBD dépend donc de l’acheteur et de ses besoins. A titre indicatif, nous vous recommandons de consulter notre calculateur de dosage CBD pour vous faire une idée de la quantité et de la concentration de CBD nécessaire pour débuter.

Enfin, attention aux produits bas de gamme. Un prix huile CBD réduit est souvent énonciateur d’un processus d’extraction sale ou de l’usage d’une huile de support bon marché de mauvaise qualité. Enfin, vérifiez les teneurs en cannabinoïdes comme le CBN, CBG etc, plus il y en a, mieux c’est, exception faite du THC qui ne doit jamais dépasser 0,3%.